Les « Journées Particulières » LVMH – Berluti

Qui n’a jamais rêvé d’être une petite souris pour se faufiler dans les ateliers des meilleurs artisans/artistes de mode du monde?
LVMH nous en a offert la possibilité avec sa 3e édition des « Journées Particulières » en ouvrant les portes de ses prestigieuses maisons.

L’Objecteur a eu l’honneur d’y participer et nous vous invitons à plonger avec nous dans l’univers entêtant et enivrant du cuir en commençant par les souliers Berluti:

Il est 13H à Paris et nous sommes une petite dizaine de personnes à patienter au 26 de la rue Marbeuf. Nous en profitons pour contempler quelques merveilleux souliers de la maison Berluti en vitrine. Mais c’est bien pour le coeur de métier du célèbre bottier, créé en 1895, que nous sommes là: le Sur-Mesure.

Marcel PROUST, François TRUFFAUT, Andy WARHOL, Lino VENTURA et même Coluche, comptent parmi les célébrités séduites par ces souliers d’exceptions. Pour eux, comme pour tous les heureux propriétaires de créations sur-mesure, l’aventure a commencé par un rendez-vous avec un maître-bottier. Revenons ensemble sur les étapes de création de ce fameux rendez-vous jusqu’à la livraison.

  • Rendez-Vous Maître-Bottier – le « travail à 4 mains »:

L’artisan profite de ce moment privilégié pour tisser un lien fort avec le client et définir ensemble les caractéristiques de la paire souhaitée. Ils définissent les modèle, matière (souvent le cuir Venezia, emblème de la maison) et finitions, couleur, bouts fleuris, … et l’éventuelle personnalisation.

C’est, bien sûr, également le moment de prendre les mesures. Il en faut une dizaine pour créer une forme qui permettra à la chaussures d’épouser le pied à la perfection.

  • Création – Forme, Ebauchage, « Patronage », Découpe, Piquage:
Formes - Atelier sur-mesure Berluti. crédits: Berluti
Formes – Atelier sur-mesure Berluti. crédits: Berluti

L’artisan/artiste est au travail. A partir des mesures prises lors du premier rendez-vous le Maître-Bottier confectionne une forme en bois de charme à l’aide d’un paroir. Cette forme servira à créer le patron qui sera la référence pour la taille des pièces de cuir. Elles seront par la suite assemblées afin de créer la maquette. A cette étape les couleurs et détails ne sont pas encore travaillés.

  • Essayage de la maquette:

A ce stade une première version du soulier est proposée au client, c’est la maquette. Elle est déjà très proche de la version finale et seulement quelques ajustements de formes seront faits. Le futur heureux propriétaire les essaie pour donner son avis, son sentiment, ses sensations. Tous les retours (taille, confort, chaussant, volume, …) sont attentivement recueillis par le maître-bottier.

  • Montage du soulier:
Montage - Atelier sur-mesure Berluti. crédits: LVMH
Montage – Atelier sur-mesure Berluti. crédits: LVMH

Cette étape est considérée par les novices comme celle de la fabrication pure et simple de la paire de souliers. C’est cette étape qui crée les pièces qui seront livrées au client. De la première de montage jusqu’au bichonnage ce sont plus de 30 heures de travail qui sont nécessaires afin d’obtenir la paire parfaite.

  • Patine – « Une toile de maître à nos pieds »:

Si la « fabrication » à proprement parler des souliers peut s’apparenter à de la sculpture, c’est indéniablement à la peinture qu’est réservée cette ultime étape avant la livraison. Le client sélectionne parmi d’infinies combinaison de couleurs celles qu’il retrouvera à ses pieds.

  • Livraison et « unboxing »:

Six mois après son premier rendez-vous avec le Maître-bottier le client découvre (enfin) sa nouvelle paire de souliers sur-mesure. C’est non sans excitation et admiration que l’on découvre et ouvre la boîte en cuir personnalisée aux couleurs de la patine et gravée du nom du propriétaire.

Vous voilà maintenant membre de la famille Berluti, arborant fièrement cette oeuvre d’art représentant l’excellence de l’artisanat.

Nous vous invitons bien évidemment, si vous en avez l’occasion, à vivre cette expérience ou à profiter des Journées Particulières pour déambuler dans l’atelier de la rue Marboeuf. En attendant, vous trouverez ci-dessous une série de 7 courts-métrages réalisée par Berluti reprenant pas à pas les différentes étapes vues ci-dessus:


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *